Association des Mycologues Francophones de Belgique asbl
amfb

AMFB Retour Lichens

Lichens : cristallisations.

Pour déterminer certaines espèces de lichens, il est nécessaire de faire appel à des manipulations chimiques, suivies d’une observation en polarisation croisée.
Le bout de lichen est traité à l’acétone extra-pure, sur une lame de verre, afin d'en extraire des acides lichéniques divers, qui vont se déposer sur la LPO.
On va utiliser différents milieux de cristallisation comme "révélateurs" :

GAW : glycérol + éthanol + eau (1/1/1)
GE : glycérol + acide acétique glacial (1/3)
GE-oT : glycérol + éthanol + o-toluidine (2/2/1)
GE-An : glycérol + éthanol + aniline (2/2/1)
GW-Py : glycérol + eau + pyridine (1/3/1)
GEQ : glycérol + éthanol + quinoline (2/2/1)

puis laisser sur une plaque chauffante à 50° durant une dizaine de minutes.
Poser une LCO et luter les préparations avec du vernis à ongle.
Ensuite, observer par croisement d’un filtre analyseur et d’un polariseur.

Evernia prunastri (J. Thorn, 4 photos).
Evernia prunastri - Acide usnique (J-P. Gaveriaux).
Acide usnique (J-P. Gaveriaux, 2 photos).

AMFB