Association des Mycologues Francophones de Belgique asbl
amfb

Retour

Botanique.

Aristolochia clematitis (M. Lecomte).

De la famille des Aristolochiaceae, l'aristoloche fleurit de mai à juillet et apprécie les vignobles, les haies, les talus, les berges des cours d'eau... Cette plante est en régression alors qu'au Moyen Age, elle était cultivée pour ses prétendues propriétés médicinales (elle était utilisée comme emménagogue, abortif, antivenimeux, diurétique...). Les utilisations médicinales de cette plante ne sont pas sans danger : elle peut provoquer des troubles rénaux, digestifs, nerveux et respiratoires. Elle a un aspect buissonnant et dégage une odeur désagréable au froissement.
Les fleurs de cette plante forment un tube assez long (+/- 3 cm). Les pollinisateurs, des mouches, y pénètrent attirées par le nectar de la fleur. Quand elles sont à l'intérieur (les mouches), elles ne peuvent en sortir retenues par des poils orientés vers le bas. Dans leurs mouvements pour s'échapper, ces mouches se chargent du pollen de la plante. Lorsque les poils fanent (souvent après la fécondation de la plante), les pollinisateurs sont libérés. Ceux-ci s'échappent et se dirigent directement vers un autre aristoloche qu'ils polliniseront. C'est assez similaire à l'Arum maculatum (pourtant d'une autre famille).

AMFB

AMFB

AMFB

AMFB

AMFB